Retravailler sa respiration pour une meilleure santé !

On pense peu à la respiration comme à une véritable technique santé. On fait attention à son souffle lors d’un effort physique, mais au quotidien cette action innée ou naturelle ne nous préoccupe guère.

La respiration est pourtant capitale !

  • elle permet l’apport en oxygène des cellules : une bonne oxygénation permettra un bon fonctionnement cellulaire
  • par l’expire, elle permet à l’acide volatil gaz carbonique de s’échapper : une mauvaise expiration avec rétention de gaz carbonique produira une acidose du sang
  • elle est la première clé du contrôle de l’émotionnel

La respiration originelle de l’homme est basse ou ventrale. C’est la respiration du nourrisson ou du sommeil.

Le petit enfant en grandissant va connaitre ses premiers stress et la respiration va progressivement passer en partie haute du corps ou thoracique. A l’âge adulte, nous respirons très majoritairement en partie haute. En cas de stress, la respiration s’accélère et devient superficielle. Cette forme de respiration inconsciente va à l’encontre de la respiration basse que nous devrions tous avoir et produit de nombreux désordres.

La respiration est la première clé du contrôle de l’émotionnel

Dans le cas de stress répétés ou chroniques, tout comme pour l’exercice physique, il faut s’astreindre quotidiennement à prendre un peu de temps pour se rééduquer en pratiquant la respiration ventrale. (Voir encadré ci-dessous). Au début pendant 5 minutes, puis 10 minutes, puis plusieurs fois dans la journée. A force de pratique quotidienne et de plus en plus longue, la respiration ventrale redeviendra naturelle et majoritaire. Les acides volatils seront plus efficacement évacués du corps, les cellules seront mieux oxygénées et la production d’énergie en sera donc meilleure. Les désordres digestifs seront diminués et le sommeil sera plus profond.

Comment débuter simplement la respiration ventrale ?

  • Assis ou allongé, portez votre attention et posez votre main sur votre ventre
  • Inspirez calmement en gonflant votre ventre
  • Retenez votre inspiration quelques secondes puis expirez doucement (comme dans une paille)
  • Restez poumons vides quelques secondes avant de recommencer un cycle

Auteur : Christelle Jolivet

Naturopathe diplômée sur Orléans, je suis spécialisée dans le réglage alimentaire individualisé, l’alimentation vivante et la micronutrition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *